vendredi 27 janvier 2012

i shall return

 

i shall return

Essebsi / Return

I Shall Return

An image of Béji Caïd Essebsi, and the words ‘I Shall Return’. Great gift idea for the sterile opposition upset about the current state of their party. Available on mugs, hats and more!

 

 

 

hatmug

vendredi 13 janvier 2012

Everything's Amazing and Nobody's Happy

 

 

Everything's Amazing

Tunisian President Moncef Marzouki shakes hands with Qatar's Emir Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani  as Prime minister Hamadi Jebali looks on upon his arrival on January 13, 2012 in Tunis. Qatar's chief of state arrives today in Tunisia for a two-day official visit and to attend the celebrations of the first anniversary of Tunisia's revolution and the fall of the regime of Zine El Abidine Ben Ali.

f (x) = R évolution

 

 

f (x) = R  comme Révolution

 

f (x) = R  comme Révolution

 

Le 17 décembre 2010, cette première étincelle de la révolution s'est rapidement propagée à travers le pays et a réussi à destituer le régime de la dictature qui a gouverné la Tunisie durant 23 ans.

Parmi les principaux événements qui ont eu lieu depuis la révolution figurent :

17 décembre. : Mohamed Bouazizi s'immole par le feu à Sidi Bouzid.

22 décembre : Un jeune se suicide électrocuté à Sidi Bouzid.

24 décembre. : Protestations à Menzel Bouzayane (gouvernorat de Sidi Bouzid). Les forces de police tirent sur les manifestants faisant un tué et neuf blessés.

28 décembre : Le président Ben Ali s'adresse au peuple et promet des solutions.

30 décembre: Limogeage des gouverneurs de Sidi Bouzid, Jendouba et Zaghouan.

4 janvier  : Bouazizi succombe à ses brûlures.

8 et 9 janvier : Mouvements de protestations à Tala, Kasserine et Regueb faisant de nouvelles victimes.

10 janvier : L'ancien président prononce un second discours dans lequel il menace de traduire en justice les protestataires et annonce la création de trois commissions nationales chargées de la réforme politique, de l'investigation sur la corruption et sur les dépassements enregistrés lors des mouvements de protestation.

11 janvier : Suspension des cours dans les établissements scolaires et universitaires.

11 janvier : grève générale de trois jours organisée par l'UGTT.

11 janvier : Nouveau suicide d'un jeune à Sidi Bouzid.

11 janvier : Les protestations se déclenchent pour la première fois dans la capitale Tunis.

12 janvier : Limogeage du ministre de l'Intérieur et du Développement local Rafik Belhaj Kacem.

12 janvier : libération des personnes interpellées lors des manifestations.

12 janvier : Couvre-feu dans le Grand Tunis de 20H00 à 05H00.

13 janvier : Les protestations s'étendent à d'autres régions faisant de nouveaux martyrs.

13 janvier : Ben Ali prononce un troisième discours et décide la dissolution du gouvernement et l'organisation d'élections législatives dans six mois.

14 janvier : Des milliers de manifestants à l'avenue Habib Bourguiba à Tunis revendiquent le départ de Ben Ali.

14 janvier : Fuite de Ben Ali et de son épouse vers l'Arabie Saoudite.

14 janvier : Arrestations de 30 membres de la famille de Ben Ali et celle de son épouse.

14 janvier : Mohamed Ghannouchi annonce qu'il assure la présidence de la République par intérim conformément à l'article 57 de la constitution.

15 janvier: Foued Mebazâa nommé président de la République par intérim conformément à l'article 56 de la constitution.

16 janvier : Ouverture d'une enquête judiciaire à l'encontre de l'ancien directeur de la garde présidentielle Ali Seriati.

17 janvier : Ghannouchi forme "un gouvernement d'union nationale".

vendredi 6 janvier 2012

Moncef Marzouki est un superhero

 

 

 

 

Le burnous de Marzouki a été très remarqué par l’assistance à l’Assemblée Constituante, et encore plus par les téléspectateurs, qui ont suivi l’événement en direct, le premier discours présidentiel, en cette matinée du 13 décembre. L’apparition de ce vêtement a donc d’abord surpris, avant d’être commenté, critiqué, salué par des Tunisiens un peu éberlués.  “Marwene El Gabsi