samedi 21 novembre 2009

L’Emir Abdelkader les Pharaons et Hannibal Barca

 

 

En faisant un zapping autour de la guerre médiatique qui a oppose l’Algérie à l’Egypte j’ai remarqué que tous les discours et table ronde et les débats ont dépassé le cadre sportif footballistique pour passer aux atteinte morale, et humiliations et propos injurieux et acharnement sur l’identité nationale de deux pays

l’un crie nous somme le pays des pharaons pays des pyramides, , pays de as-Sad al-'Aly, notre grande civilisation, notre vaste culture, notre arabisme chauvin, notre cinéma, les 80 millions d’âmes ,la guerre 1973….

Et l’autre cri nous somme le pays de million martyr le pays 35 million le pays de fierté arabe le pays de L’Emir Abdelkader de la liberté, notre arabisme chauvin, la guerre du 1er novembre 1954, notre soutien infini vers la cause palestinien et tout pays arabe, notre vaste culture…..

Chacun exorde son histoire sa gloire avance des arguments de fierté la question est devenu guerre d’histoire et de fierté national. Alors une idée me Vien l’esprit  et si c’était la Tunisie face l’Egypte le 14 novembre et a eu cet escalade et ce hooliganisme médiatique comment nous tunisien  on pourra  faire face a cette guerre et jouer ce jeux quel histoire quel gloire on va avancer et argumenter notre discours… et gagner cette bataille.

J’ai trouvé de difficulté pour faire un discourt de propagande tunisienne et parler de notre histoire et gloire le problème que les faits historiques ne manque pas et les gloires aussi  mais  je me rappelle de rien il faut chercher dans les livre et faire une recherche sur internet  pour trouver l’histoire de votre pays c’est un peu bizarre…

Ceci me fait revenir sur l’idée de l’importance d’écrire son histoire et de la faire apprendre au peuple comme l’exemple la découverte de l'Amérique  Elle n'est pas le fait de Christophe Colomb mais d'Amerigo Vespucci.mais tout le mode se rappelle de Christophe  Colomb. De son vivant, Christophe Colomb était considéré comme un raté. Il a traversé un océan dans le but d'atteindre un continent qu'il n'a pas trouvé. Il a certes débarqué à Cuba, Saint-Domingue et dans plusieurs autres îles des Caraïbes, mais il n'a pas pensé à chercher plus au nord. Mais alors, pourquoi connaît-on tout de la vie de Colomb et rien de celle de Vespucci ? Pourquoi n'enseigne-t-on pas dans les écoles : « découverte de l'Amérique par Amerigo Vespucci » ? Tout simplement parce que le second n'a pas de biographe tandis que le premier en a eu un. En effet, le fils de Christophe Colomb s'est dit : «C'est mon père qui a fait l'essentiel du boulot, il mérite d'être reconnu», et il s'est attelé à un livre sur la vie de son père. Les générations futures se moquent des exploits réels, seul compte le talent du biographe qui les relate.

On a besoin de récrire notre histoire et la faire appondre aux générations futures

L'important n'est pas ce qui a été accompli mais ce qu'en rapporteront les historiens

QUI peut me dire quel étape de l’histoire de la Tunisie tu es fière? ne cherche pas dans wikipedia.

Hannibal, Ramsès II ,Emir Abdelkader