vendredi 18 septembre 2009

TIC & Tourisme en Tunisie entre volonté et réalité

Internet.
Aujourd’hui, l’un des principaux obstacles au développement du système  d’informations touristiques
“Selon Adel Boussarsar, le développement d’Internet et l’ouverture du ciel «sont des éléments décisifs à exploiter intelligemment. Ils améliorent notre approche et augmente notre pouvoir de négociations. Cette ouverture du ciel aura le mérite, en outre, de changer totalement la facette et la structure actuelle de notre commercialisation».
Par ailleurs, Adel Boussarsar précise qu’"il est essentiel d’introduire dans notre stratégie le recours aux technologies nouvelles. Notamment par la réalisation d’un portail d'informations national ainsi que des Centrales de réservations par affinité. Il est aussi important de favoriser les regroupements entre professionnels dans le cadre de chaînes volontaires.
C’est aujourd’hui qu’il est essentiel de trouver des moyens efficaces de promouvoir la destination, à moindre coût. Avec efficience et inventivité. Pays émetteurs et récepteurs sont en train de subir de profondes turbulences dues à une crise économique sans précédent. Gageons que ceux qui auront trouvé les meilleures réponses, auront garanti de belles années en perspective.”
extrait de  de  l’article”Adel Boussarsar ou le tourisme tunisien à l'école allemande” de Amel Djait webmanagercenter.com. - 29 Avril 2009
“80 à 90% de notre tourisme est géré par les Tours Opérators. Les hôteliers sont sous la pression des TO. Avec l’utilisation des technologies de communication dans la commercialisation du produit touristique, et l’ouverture du ciel , la donne va changer. Etant donné que 46% des touristes européens réservent sur Internet. Le ministre a mis l’accent sur le rôle de la TV en matière de commercialisation, notant qu’un spot publicitaire sur une chaîne européenne coûte en prime time 100 mille euros, soit 180 mille dinars, d’où le budget conséquent que requerra une campagne étalée sur trois semaines.”
extrait de l’émission "Moutabâat" de TV 7, sur le tourisme tunisien à la lumière de la conjoncture mondiale. GNET
Les pouvoirs publics souhaitent mettre en place un système basé
sur la communication par internet Mais,,,,,Sans titre
Un travail important reste à accomplir pour développer l’information touristique sur Internet notamment (par région avec des stratégies marketing distinctes, par type de tourisme, localisation des sites, calendrier des différentes manifestations culturelles...).La moyenne des dépenses des visiteurs, pourrait servir de critère pour l’allocation du budget de promotion à chaque marché. Le développement de bases de données permettrait de suivre l’évolution des différents marchés et d’améliorer l’efficacité des actions de promotion, de s’intéresser aux marchés lointains et de comprendre les raisons profondes de la si forte saisonnalité des activités touristiques. Une meilleure analyse économique du secteur et des données sur les profils socioéconomiques des touristes, leurs préférences, leur degré de satisfaction est nécessaire.