mardi 31 mars 2009

The Networked Readiness Index 2008–2009 rankings


TUNIS, 30 mars 2009 (TAP) - La Tunisie a été classée, pour la troisième année consécutive, par le rapport mondial de Davos sur les technologies de l’information et de la communication (TIC,2008-2009), première à l’échelle maghrébine et africaine et 38 ème au plan mondial sur un total de 134 pays.

Avec un score de 4,34, la Tunisie maintient son positionnement à l’échelle régionale compte tenu du fait que le nombre des pays classés a augmenté de douze par rapport à l’édition précédente (122).

Ce rapport, qui fait autorité en matière d’investissement dans le domaine des TIC, établit son classement sur la base de trois principaux éléments : l’environnement politique et économique du pays, le niveau de développement technologique et le degré d’utilisation des TIC.

La Tunisie devance ainsi plusieurs pays tels que la Hongrie (41 ème), l’Italie ( 45ème), la Grèce (55ème), la Roumanie (58ème), le Brésil (59ème), la Turquie (61ème) et la Pologne (69ème).

A l’échelle Africaine, la Tunisie maintient son leadership et précède de loin l’Egypte (76 ème), le Maroc (86 ème) et l’Afrique du sud (52ème).

Dans le monde arabe, la Tunisie talonne trois pays: les émirats arabes unis ( 27 ème), Qatar( 29 ème) et Bahreïn(37 ème).

Par sous-rubriques, la Tunisie réalise d’excellents scores à l’échelle mondiale. Elle est ainsi classée 3 ème en termes de réussite du gouvernement dans la promotion des TIC et 8 ème quant à la place de choix qu’occupent les TIC dans la stratégie gouvernementale.

Selon le rapport, la Tunisie est en mesure d’améliorer son classement dans la sous rubrique e-administration eu égard au rôle déterminant dévolu à l’administration électronique dans la fourniture de services fiables et de qualité dédiés tant aux citoyens qu’aux entreprises.

Le nouveau classement de la Tunisie dans le domaine des TIC constitue une reconnaissance internationale renouvelée des réalisations accomplies par le pays en matière de maîtrise des TIC dans le cadre d’une approche prospective visant, au final, l’édification de l’économie du savoir.

Il est à noter que le secteur des TIC, créneau à haute valeur ajoutée, a cru en 2008 au fort taux de 17,8% portant sa part au PIB à 10% actuellement contre 9% en 2007 et 5,9% en 2004.

La Tunisie mise sur le secteur des TIC en vue de booster la croissance socio-économique. Dans cette même optique, s’inscrit le projet d’extension du Technopôle d’El Ghazela qui sera réalisé sur plusieurs tranches dans les gouvernorats de l’Ariana et de la Manouba. Ce projet prévoit d’aménager, dans une première étape, plusieurs espaces technologiques sur une superficie de 100 000 mètres carrés devant abriter des entreprises innovantes et créer plus de 5 000 emplois.

La superficie couverte de l’ensemble du projet devrait avoisiner 500 mille mètres carrés ( 200 mille dans la zone d’Ennahli et 300 mille à La Manouba). A cette superficie s’ajoutent 100 mille autres mètres carrés d’extension des technopoles de Sousse et de Sfax.

0 commentaires: